À Genève on vous montre comment trouver en tout temps votre place de stationnement. La chaîne de télévision SRF1 (10vor10) annonce les solutions intelligentes de la société IEM.

Le reportage explique comment trouver et payer une place de stationnement sur voirie au moyen d’une application mobile, PrestoPark connectée en temps réel aux capteurs de détection de véhicules PrestoSense. Par ailleurs, ces données peuvent être intégrées au système de guidage du stationnement urbain et ainsi informer les automobilistes des places de stationnement disponibles dans les parkings en ouvrage et des places de stationnement disponibles sur voirie également.

Les capteurs PrestoSense fournissent à la ville des données importantes sur le comportement qu’ont les usagers dans leur mode de stationnement, en fournissant des informations telles que le taux de rotation, la durée du stationnement et le taux de respect. Cela permettrait à la ville d’optimiser sa politique de stationnement de manière ciblée et efficace, de réduire le trafic généré par la recherche de stationnement libre et de mesurer l’utilisation des solutions de stationnement. Plusieurs villes bénéficient déjà de cette solution “intelligente”.

La société IEM est le principal concepteur et fabricant des solutions de stationnement intelligentes en Suisse à travers des horodateurs collectifs intelligents, des horodateurs de stationnement, des capteurs de stationnement, une application utilisateur et une application de contrôle et un portail opérateur.

Le salon Intertraffic 2018 a marqué le lancement officiel de la nouvelle version de l’application PrestoPark. Plus ergonomique et intuitive pour l’achat de ses titres de stationnement, elle intègre le guidage intelligent pour optimiser ses déplacements en centre-ville et le paiement du forfait de post-stationnement. Disponible uniquement dans sa version 2.0, l’application PrestoPark facilite la vie des usagers du stationnement sur voirie avec des services connectés en temps réel.

Un design épuré

Le nouveau design de l’application Prestopark permet une navigation fluide. Les textes et les icônes sont simplifiés pour une meilleure compréhension par l’usager. Le curseur temps permet de voir instantanément le prix correspondant à la durée présélectionnée.

Repérage des zones tarifaires

Une fois connecté à son compte PrestoPark, l’usager accède au plan de sa ville de stationnement. Il repère facilement les différentes zones tarifaires grâce à un code couleur. La géolocalisation de sa position permet d’éviter toute erreur de tarif.

Le guidage intelligent

Pour les villes équipées de capteurs PrestoSense, l’option guidage permet à l’utilisateur de repérer les places de stationnement libres avant de se rendre en centre-ville. L’application accède ensuite aux fonctions GPS du smartphone pour guider l’automobiliste vers la zone choisie. Le trajet est ainsi optimisé et le temps de  recherche réduit.

Le paiement des forfaits de post-stationnement (France seulement)

En plus du paiement sur les horodateurs IEM et sur www.prestopark.com, l’usager peut payer son FPS sur son smartphone. Ce moyen de paiement rapide permet de bénéficier d’un tarif minoré (selon les villes).

Services PrestoPark présents dans plus de 60 villes : www.prestopark.com

Disponible sur Appstore et GooglePlay

Avec son entrée en vigueur fixée au 1er janvier 2018, le forfait de post-stationnement implique une toute nouvelle organisation pour les collectivités. La décision de déléguer sa gestion et son cycle de vie tout ou en partie revient à la collectivité. Chaque ville pourra confier une partie du traitement du cycle de vie du FPS à un partenaire reconnu et certifié comme IEM et passer une convention (partielle ou complète) avec L’ANTAI (agence nationale de traitement automatisé des infractions) afin que l’usager reçoive une information de son FPS à son domicile et ainsi assurer le recouvrement.

Pour accompagner les collectivités ou leurs délégataires dans leur démarche, IEM a développé une solution complète pour la mise en place de la dépénalisation du stationnement. Centralisés sur une plate-forme dédiée et en communication avec l’ANTAI, les FPS sont suivis depuis leur émission jusqu’à leur paiement. Celui-ci peut être effectué via plusieurs canaux tels que : l’horodateur, par smartphone sur l’application Prestopark ou sur notre portail www.prestopark.com. L’interface sur notre plate-forme avec d’autres solutions de paiement est toujours possible.

Notre plate-forme FPS « Presto » a été récemment certifiée par l’ANTAI et a rempli toutes les exigences de qualité et de fiabilité pour le bon fonctionnement du dispositif. Les tests d’interface ont été réalisés avec succès à la fois pour la gestion des FPS et des RAPO (recours administratif préalable obligatoire).

Le canton de Genève, en collaboration avec la Ville de Genève, met en place de nombreux projets dans le but de poursuivre son programme de ville intelligente. Cela concerne différents secteurs d’intervention comme l’utilisation de ressources propres et renouvelables, la diminution de la pollution sonore, le développement des véhicules électriques, et aussi le déploiement du stationnement intelligent.

 Avec 650 capteurs PrestoSense installés d’ici l’été 2017 sur les places de stationnement de plusieurs quartiers genevois, la collectivité passe à la vitesse supérieure de son programme de smart parking. Géré par le canton de Genève en collaboration avec les services industriels de Genève (SIG) s’agissant de la transmission des données, ce projet est destiné à analyser les comportements des usagers en relevant par exemple le taux d’occupation des emplacements de stationnement et le taux de rotation des véhicules.

Développés par notre équipe R&D, les capteurs d’IEM ont une fiabilité de détection de 99%. Cette précision est obtenue grâce à un double système de détection. Le premier, activé toutes les deux secondes, sert à détecter les changements du champ magnétique terrestre qui correspondent à tout mouvement de masse métallique se trouvant sur le capteur. Le deuxième est enclenché uniquement pour confirmer le changement d’état. Il est basé sur une détection ultrasonique qui permet de valider ou non la présence d’un véhicule situé au-dessus du capteur. Ces deux technologies permettent de palier aux importantes perturbations électromagnétiques présentes au centre-ville (métro, tramway, etc).

Une fois l’information détectée, celle-ci est transmise à la plate-forme de stationnement d’IEM. Ces données utilisent le réseau de télécommunications LoRaWAN, destiné à l’Internet des objets. Pour le canton de Genève, ce réseau est mis en place et géré par les SIG.

En partenariat avec Indigo, IEM équipe la ville de Metz avec 270 horodateurs PrestoEuropa installés en 2 phases dont 180 sont déjà en place depuis début 2017. Smart city, la collectivité a personnalisé ses automates pour éduquer les usagers à passer au tout numérique.

L’esthétique du PrestoEuropa et sa capacité d’intégration dans un milieu urbain très contraint ont particulièrement plu à la ville de Metz (ville candidate au patrimoine de l’Unesco). De plus, les différentes options de cet horodateur ont séduit la ville de Metz qui prône le tout numérique dans son offre de services publics. La saisie de l’immatriculation est devenue obligatoire pour la prise de son titre de stationnement avec un passage progressif vers la dématérialisation totale des tickets de stationnement. Innovants, les horodateurs installés proposent le paiement par pièces et le paiement par carte bancaire sans contact uniquement ; ce qui fait de Metz une ville précurseur puisque les collectivités choisissent pour la plupart le paiement avec et sans contact.

Ville pilote pour la dépénalisation, Metz est ainsi équipé d’horodateurs intelligents offrant de nouvelles fonctionnalités et fait partie des villes déjà prêtes pour la nouvelle réglementation du stationnement sur voirie qui entrera en vigueur au 1er janvier 2018. Grâce à son clavier alphanumérique et le paiement par carte bancaire, le PrestoEuropa permettra d’encaisser les forfaits de post-stationnement (FPS) par la simple saisie du numéro de FPS.

Au 1er janvier 2018, la loi sur la dépénalisation du stationnement sur voirie rentrera en vigueur. Les contraventions à 17€ seront remplacées par un forfait de post-stationnement en cas d’insuffisance ou d’absence de paiement. IEM fait évoluer son offre pour aider les collectivités à intégrer cette nouvelle mesure ainsi qu’à optimiser la gestion de leur stationnement sur voirie.

En tant que fournisseur d’horodateurs et de solutions de stationnement pour opérateurs et usagers, IEM a développé de nouvelles applications pour ses produits et services. Proposée sous la forme d’une solution clé en main, la solution dépénalisation d’IEM permet la gestion du cycle de vie du FPS et le traitement financier de son acquittement.

Côté usager, IEM met à leur disposition plusieurs canaux de paiement rapides et modernes. Les horodateurs IEM comme le PrestoEuropa et le PrestoInteractif permettent à la fois l’achat d’un titre de stationnement et le paiement du FPS par carte bancaire grâce à la saisie de son numéro. L’usager peut également s’acquitter de son FPS sur l’application et le site internet PrestoPark. Sur ce même portail, il a la possibilité de consulter ses FPS et d’effectuer des recours en joignant des justificatifs.

Côté opérateur, le portail Presto1000 intègre la gestion des dossiers FPS, de l’émission au règlement en passant s’il y a lieu des recours des usagers (dit RAPO). L’opérateur peut correspondre avec l’usager via le portail tout en ayant à disposition des éléments argumentés comme les titres achetés, les zones de stationnement…

Côté contrôle, IEM intervient en amont en permettant l’optimisation des rondes de surveillance avec la mise en place de systèmes de surveillance comme PrestoSense. Mais aussi lors de l’émission des FPS en s’interfaçant avec les systèmes de contrôle afin de calculer le montant du FPS, déduit du dernier ticket pris s’il y a lieu.

 

En savoir plus sur la solution “Dépénalisation du stationnement”

Partenaire d’IEM en tant qu’acteur majeur de la technologie de l’Internet des Objets, HPE déploie sa plate-forme universelle au service du stationnement intelligent.

Technologie du futur, les capteurs PrestoSense ont pour but d’améliorer la fluidité du trafic en ville à travers différentes applications. Installés directement sur le sol, les capteurs détectent la présence d’un véhicule et sa durée de stationnement. Ces informations sont transmises grâce au réseau de télécommunication de l’Internet des Objets (LoRaWAN). Elles sont ensuite transmises vers les systèmes d’exploitation : Presto1000 pour l’analyse de l’activité du stationnement, l’optimisation du contrôle et la maintenance des capteurs, et PrestoPark pour une communication aux automobilistes des places de stationnement disponibles.

HPE propose une plate-forme connectée pour l’Internet des Objets permettant l’unification de plusieurs capteurs. Celle-ci intègre le support des capteurs PrestoSense et des solutions Presto1000 et PrestoPark. Cette application, adaptée pour les solutions d’IEM, a été présentée par HPE à l’occasion de leur conférence en septembre dernier à Boston. Jeff Edlund, directeur technique du groupe Telcos de HPE en a pu faire la démonstration (voir la vidéo).

 

La ville de Marseille a choisi les horodateurs PrestoInteractif pour l’extension de son parc de stationnement payant. L’intégration dans l’environnement urbain et l’interface à écran tactile pour l’usager ont particulièrement séduit la collectivité toujours en quête de services modernes et intelligents pour ses concitoyens.

Implantés dans le quartier du Rouet dans le 8ème arrondissement de Marseille, 50 horodateurs PrestoInteractif sont en service depuis le mois de septembre. L’écran tactile de haute performance des automates apporte un confort supplémentaire aux usagers pour l’achat de leur titre de stationnement avec une navigation aisée et rapide. L’horodateur délivre à la fois des tickets horaires et des forfaits de courte durée pour les résidents.

Les horodateurs PrestoInteractif sont tous équipés de moyens de paiement de dernière génération. En plus de la monnaie, l’usager a la possibilité de régler son ticket par carte bancaire avec ou sans contact et par NFC avec son smartphone. C’est également à distance que l’automobiliste peut acheter son ticket virtuel avec le service TIMO, solution de paiement dématérialisée développée par IEM et disponible à Marseille depuis avril 2015 et par SMS depuis cet été.