Nous concevons et fabriquons des produits et services ayant pour but de réduire la consommation énergétique, la pollution et les émissions de CO² dans les villes. IL va sans dire que les aspects écologiques sont une vraie priorité dans le cycle de vie de nos produits et services, de la création au recyclage des matériaux.

1. Créer et innover en développant des produits d’avenir

Les questions écologiques liées à une demande croissante de la mobilité guident les processus de conception de nos produits. Nous écoutons nos clients et suivons étroitement leurs exigences en termes de stationnement sur voirie. Ensemble, nous développons des projets personnalisés comme PrestoCov, un horodateur intelligent reconnaissant les personnes utilisant le covoiturage.

Gagnant du concours Cleantech de Genève en 2014 avec notre solution PrestoSense, nous démontrons clairement notre capacité d’innover et de répondre aux nouvelles exigences du stationnement sur voirie.

2. Mieux concevoir pour réduire notre empreinte environnementale

Si les panneaux solaires sont aujourd’hui incontournables et devenus obligatoires pour l’alimentation des automates, nous continuons nos efforts pour diminuer la consommation énergétique de nos appareils. Nous privilégions les architectures autonomes pour un transfert des données sur place, ce qui réduit considérablement les besoins en énergie.

Pour l’horodateur PrestoEuropa, nous avons minimisé la taille des composants, ce qui permet de réduire de 20 à 30% la consommation de matériaux. Nous avons ainsi l’horodateur le plus léger et le plus petit du marché.

3. Sélectionner des matériaux respectueux de l’environnement

Pour l’essentiel, nos appareils sont équipés de matériaux recyclables ou non recyclables mais peu dangereux, à l’exception des composants des fournisseurs d’énergie.

C’est dans ce contexte qu’IEM a développé un dispositif permettant de minimiser le poids des métaux dangereux, en particulier le plomb. Une pile à air est utilisée comme dispositif d’appoint en hiver.

4. Transporter plus écologique

Après de nombreuses réflexions, nous sommes arrivés à un conditionnement optimal pour nos gammes d’horodateurs. Leur transport, du site de production du châssis au site client en passant par nos ateliers, se fait sur la même palette, sans carton d’emballage.

De plus, la grande majorité des pièces de nos machines sont produites sur des sites européens :

– France et Suisse pour les circuits électroniques

– France, Belgique, Italie et Suisse pour les éléments des boîtiers

– Suisse pour le montage final et les tests

5. Récupérer nos équipements en fin de vie

La durée de vie de nos appareils est garantie 10 ans. Toutefois, selon notre retour d’expérience, nous constatons qu’elle est supérieure à celle des autres produits du marché.

Conformément à la directive EN 2002/96/CE, nous nous engageons à reprendre nos automates en fin de vie pour une déconstruction respectueuse de l’environnement.

6. Réduire nos émissions de CO²

Une grande partie de nos composants peuvent être recyclés. Notre démarche d’éco-conception nous permet d’arriver à un taux de recyclabilité de 97% sans les sources d’énergie, ou 94,7% en les incluant, pour nos gammes d’automates.

RELATIONS DURABLES

7. S’entourer en construisant des relations durables

IEM fait preuve d’une grande fidélité envers ses partenaires et ses employés. Certains fournisseurs sont présents à nos côtés depuis la création de l’entreprise. Nous pouvons également compter sur notre équipe, dont la moitié nous accompagne depuis plus de 10 à 20 ans.

Lors de nouvelles collaborations, notre démarche envers nos fournisseurs s’appuie autour de quatre axes :

– le respect des droits de l’homme

– le respect de conditions de travail acceptables

– le respect de l’environnement

– la lutte contre la corruption